Le testament d’Achebe

ImageLe second titre de Chinua Achebe paru aux éditions Actes Sud est au moins aussi important que son roman évoqué précédemment. Il s’agit là d’un recueil d’articles et de discours qui couvrent les trente dernières années de la vie de cet écrivain majeur. Le ton employé par Achebe dans ces pages est proche de la confidence, tandis que la force de son propos et l’intensité narrative de chacun des textes leur donne l’allure d’un recueil de nouvelles. Si l’ensemble est personnel puisqu’il s’appuie sur des anecdotes évoquant ses années de formation, l’héritage de son père, les rencontres qui l’ont forgé, c’est bien de l’Afrique et du dénigrement coutumier des occidentaux à l’égard du continent qu’il s’agit. S’il est juste, « je suis le premier bénéficiaire de l’éducation dont les missionnaires avaient fait l’un des axes majeurs de leur entreprise », son objection au pouvoir colonial est sans ambages : « je considère que l’on commet un crime grave quand on s’impose à quelqu’un par la force, qu’on s’empare de sa terre et de son histoire et qu’on se justifie ensuite en prétendant que la victime est un être faible, une sorte de mineur qui a besoin de protection. »

Sa lecture du roman de Conrad, Le Cœur des Ténèbres, et de son personnage principal Kurtz qu’il juge « affreux », l’évocation du contexte politique de la guerre civile du Biafra, le passage consacré à Martin Luther King ainsi que sa position sur la nouvelle littérature africaine sont quelques unes des entrées que cet ouvrage, indispensable à qui s’intéresse à la littérature et à l’histoire de l’Afrique, permet.

Education d’un enfant protégé par la Couronne de Chinua Achebe, traduit de l’anglais (Nigeria) par Pierre Girard, Actes Sud (2013)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :